La distillerie Tomatin

Posted on 28 Avr 2015 in Actualité

La distillerie Tomatin est située dans les monts Monadhliath au Sud d’Inverness, la capitale des Highlands d’Écosse. Les distilleries illégales appartiennent à l’histoire de l’Écosse ; la distillerie Tomatin, illégale ou non, a vu le jour au 15ème Siècle. Autrefois, les gardiens de troupeaux qui se rendaient avec leur bétail au marché de Tomatin, après avoir traversé les cols élevés, remplissaient leurs flasques à la distillerie dans la vieille maison du Laird. La maison du Laird est attenante aux bâtiments actuels de la distillerie. La distillerie officielle a été établie en l’an 1897 et avec ses 315 mètres au-dessus du niveau de la mer, il s’agit d’une des distilleries les plus élevées en Écosse.

L’eau douce du fleuve Alt-na-Frith (Free Burn), s’écoulant dans une qualité parfaitement limpide à travers les monts Monadhliath, contribue largement aux arômes délicats de ce malt des Highlands ; un style délicat et pourtant riche.

Une visite entraîne toujours involontairement une sensation de solitude au vu de la situation à la limite orientale des monts Monadhliath.

Le whisky

De par son style, ce whisky convient bien aux débutants souhaitant essayer quelque chose de plus vigoureux après l’expérience des single malts légers. Son goût généreux, relativement épuré, légèrement épicé, revêt une note de malt rond, en faisant une dégustation de choix après un bon repas.

Outre les whiskys Tomatin classiques, l’établissement distille du malt tourbé pendant une semaine par an. Une fois élevé, le whisky est commercialisé sous le nom Cù Bòcan (avec 15 ppm). L’appellation Cù Bòcan vient du gallois et signifie chien fantôme (Ghost Dog). D’après la légende, les habitants de la région aux alentours de Tomatin ont reçu la visite d’un chien fantôme qui se dissipait en fumée bleue et disparaissait au-delà des tourbières des Highlands – ce qui toutefois n’est pas le cas du whisky.